Administration Stéphanie Gressin + 33 (0)2 40 35 70 88 contact@individus-en-mouvements.com

Une échappée

spectacle féérique avec presque rien
à partir de 3 ans

CREATION 2021

CREATION MARS 2021 au Festival Kidanse / L'échangeur - CDCN Hauts-de-France

Conception, chorégraphie Julie Nioche
en collaboration avec Lisa Miramond, Cécile Brousse - danseuses (interprétation en alternance)
Scénographie Laure Delamotte-Legrand
Création musique Sir Alice
Construction d’espaces Max Potiron
Lumières Alice Panziera
Production Stéphanie Gressin et Véronique Ray

 

UNE ECHAPPEE

C’est l’histoire d’une danseuse, fille, femme, grand-mère, sorcière, chamane, lutine, déesse, ogresse …En bleu, noir, rose ou faite d’or, toujours en feu et en métamorphose. Elle est insaisissable puisqu’elle vit selon son imaginaire et sa poésie : c’est une échappée.

Une échappée des mondes trop resserrés, des réactions trop rationnelles, des parasitages destructeurs.
En s’échappant du peloton elle montre rapidement les espaces libres et hors contrôles. Elle échappe aux peurs scandées et criées toujours trop fort.
Elle se fie à ses sensations et ses rêves. Elle rebondit, esquive, rit, s’envole, s’immobilise, disparaît parfois.

Elle est une échappée de lumière, une étincelle fragile mais résistante. Elle devient une pensée violette au coeur jaune. Elle est mouvement.

Julie Nioche - Nantes, le 8 avril 2020

 

NOTE D'INTENTION

Échapper à l’ordre des choses, créer un lieu de résistance

Dans UNE ÉCHAPPÉE, il s’agit de faire entrer la danse et les objets dans des liens qui détournent et décalent l’ordre des choses.

C’est en incluant l’imaginaire et le sens de l’empathie véhiculés par la danse ainsi qu’en jouant des effets de magie du théâtre qu’UNE ÉCHAPPÉE propose des failles dans l’ordre des choses.

Quand il n’y a pas de réponse à un pourquoi, que le doute opère et s’impose, alors s’ouvre un espace immense pour l’inconnu, l’imaginaire, le « pas forcément cohérent ». Un espace de désordre, de désorientation pas toujours confortable mais aussi parfois riche, joyeux, désirable.

La pièce UNE ÉCHAPPÉE est un lieu de résistance où il est permis d’inventer une réponse de toutes pièces, de rester sans réponse, de faire plusieurs réponses, de répondre à une question par une autre question. On peut même y utiliser la magie pour une réponse poétique. Alors l’ordre des choses devient le plaisir de voir arriver ce qui doit arriver, même quand c’est en dehors de toute norme ou logique !

Dans UNE ÉCHAPPÉE, une danseuse et un constructeur d’espaces avec presque rien font et défont des paysages. Les objets qu’ils utilisent se recyclent et changent de rôle pour raconter différentes choses. La jubilation vient de la simplicité des conséquences poétiques d’une action sur une autre.

UNE ÉCHAPPÉE oscille entre installation plastique et spectacle de danse. Les objets et les gestes se combinent dans de drôles de mises en mouvement de nos imaginaires.

 

La scénographie, l’installation plastique avec Laure Delamotte-Legrand

"Nous construirons et assemblerons différents objets pour créer des paysages-monde-costumes immersifs pour la danseuse qui y développera des échos dansés. La notion de réaction en chaîne se trouvera dans Le passage d’un paysage à un autre, dans l’échappée de la danseuse d’un monde à l’autre. Elle s’en échappera par plaisir, par résistance, par peur, par amusement, quand bon lui semblera, aidée par la musique, des artifices et des cascades de corps, d’objets.

"One thing made of another. One thing used as another. An arrogant objet." Jasper Johns, Sketchbook Notes (1965)

L’espace scénique prend la forme d’un dispositif plastique, évolutif plutôt qu’espace figé. Espace fluctuant, instable, en perpétuel mouvement, il est totalement interdépendant de la présence, des gestes et des mouvements des deux protagonistes au plateau. C’est eux qui font progressivement évoluer l’espace scénique en paysages successifs, incarnés par les gestes et la danse.

Dispositif minimaliste de prime abord - rien de plus que ce que les personnages peuvent apporter avec eux - il est constitué en majorité de matériaux et d’objets simples à identifier par les enfants. Ce sont ceux d’une bricoleuse fantasque, des objets nomades, précaires, qui nous narguent d’une apparente insignifiance.

Par le jeu d’assemblages, de détournements inattendus, accumulations, ils deviennent pistes de décollage pour la pensée et l’imaginaire des petits, et des grands. Ils habitent le plateau pour mettre en scène le processus global d’une création en gestation : couleurs et matières, ombres et lumières, objets visuels et objets sonores, « objets-costumes», dans un élan vital, une tentative de donner un autre sens aux choses."

Laure Delamotte-Legrand - mai 2020

 

La musique avec Sir Alice

La musique nourrira les liens entre les évènements. Les mots seront chants ou souffle de consignes étranges adressées à la danseuse ou aux objets.

"S’échapper ce n’est pas fuir, mais s’envoler, se laisser aller, partir dans un monde onirique, s’échapper de la réalité pour laisse place aux jeux et aux fantasmes". La musique a un pouvoir inimitable donnant à l’auditeur le sentiment de s’échapper dans des modes que les accords, les mélodies, les timbres viennent colorer.

Dans ce projet, le son sera lié à la matière, directement. Des bulles de verres pour le paysage bulle deviendront tour à tour percussion ou instruments à vent. Le son de xylophone ou marimba pour la pluie, de cordes frottées pour le vent. Des filtres électroniques seront utilisés pour travailler la matière, pour qu’elle soit celle enveloppante des paysages. La sensation de contenance est importante pour tous les enfants.

Une bande son viendra donc illustrer chaque paysage et crée un lien entre tous. Les performeurs interagiront avec à travers les objets des paysages."

Sir Alice - mai 2020

PARTENAIRES

Production : A.I.M.E. – Association d’Individus en Mouvements Engagés

Coproduction : Le Grand R – scène nationale La Roche-sur-Yon
L'échangeur CDCN Hauts-de-France
Théâtre Brétigny – scène conventionnée d’intérêt national
TJP – Centre Dramatique National Strasbourg – Grand Est
Le Gymnase CDCN Roubaix
La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie

A.I.M.E. est compagnie chorégraphique conventionnée avec l’État - D.R.A.C. des Pays de La Loire et est soutenue par la Ville de Nantes.

Pour en savoir plus, nous contacter au 02 40 35 70 88  ou contact@individus-en-mouvements.com

TOURNEE

Création mars 2021 Festival Kidanse / L'échangeur - CDCN Hauts-de-France, Château-Thierry
25 & 26 mars - Le trait d'union, scène de territoire, Longueau/Glisy
31 mars au 3 avril - L'échangeur - CDCN Hauts-de-France, Château-Thierry
7 & 8 avril - Le Palace - Montataire
13 au 15 avril - Le Grand R - La Roche-sur-Yon
16 au 18 avril - CCNN / Festival Petits et Grands
20 au 23 avril - Théâtre d'Arles
28 & 29 mai - Klap avec le Théâtre Massalia - Marseille
18/19 juin avec Arto/le Kiwi et la Place de la Danse - CDCN Toulouse

© Photos Nuria Prigent & Julie Nioche © Photos Nuria Prigent & Julie Nioche