Administration Stéphanie Gressin + 33 (0)2 40 35 70 88 contact@individus-en-mouvements.com

Vague interior wave - Presse

"L’énigme mouvante" - Isabelle Ginot - département danse, Université Paris 8, janvier 2020

« Une femme sans tête multicolore, une fée auréolée de transparence noire, un homme singe, une amazone polyrythmique, un guerrier lointain, une libellule intense. Ils surgissent tour à tour de nulle par t, ou de nos rêves (...) Leur ciel est occupé par une énigme mouvante, monstre, animal, machine, qui bouge avec eux et s’offre, à eux comme au spectateur, à toutes les métamorphoses : ludique, menaçante, enveloppante ou écrasante, solennelle ou grotesque, absurde ou nécessaire : elle accueille nos images, les engloutit ou les fait gonfler dans tout l’espace. (...)

Il s’agit de réaffirmer l’égalité de tous devant les forces de l’imagination, la ressource inépuisable et profondément partageable du sensible, et les puissances réparatrices du rêve.»

Toutelaculture.com - Hortense Milléquant - janvier 2020

Fidèle à elle-même Julie Nioche utilise ici, comme dans NOS SOLITUDES, les suspensions. Si ce ne sont pas des câbles et des poids, dans ce spectacle, elle a choisi des tuyaux accrochés au plafond et crachant de la fumée. Ce lustre étrange ressemble tour à tour à une araignée à cinq pattes, à des boas géants ou parfois à des trompes d’éléphant. L’illusion de ce monde hallucinatoire peuplé de créatures irréelles est renforcée par un jeu de lumière savamment orchestré par Yves Godin. Les projecteurs diffusent ainsi tour à tour des halos blancs, jaunes, verts ou bien encore bleu ou orange, selon l’ambiance qu’elle souhaite projeter.

La représentation dégage une énergie sauvage, quasi tribale, à laquelle Julie Nioche nous a habitué. Et comme à l’accoutumée, elle semble ainsi avoir réussi à viser juste. 

© L. Delamotte-Legrand / C.Robet © L. Delamotte-Legrand / C.Robet